1 voyage 1001 sourires

A l'ombre des murmures

A l'ombre des Murmures - teaser - réalisé par Julien Lavaud et Vincent Pinson



Publié à 19:21, le 30/05/2010, Paris
Mots clefs : mongolieNépalsouriresdocumentairebouddhismeenfantsvoyageyourtetemple

{ Lien }

Welcome moscou !!!



Publié à 14:26, le 13/06/2009, Moscou
Mots clefs :

{ Lien }

Solitude en Mongolie...

SOLITUDE

Désert brûlant, sage et chargé d'histoire.

Terre hurlante, sauvage de poussière.

Soir enchanteur quand chantent les gers.

Souvenirs nomade contés de mémoire.


Debout sur une dune jaune de solitude

Me nourrissant des paysages

Je regarde et pense au voyage.

Une silhouette jongle sous un rayon de lune.

 

Ici, l'âme du monde inspire à la danse.

Famille et nature se confondent.

Alchimie parfaite et profonde.

Comme une mélodie compose le silence.

 

Les bergers nomades dans leur deel trop ample

Rentrent leur bétail prés de leur camp.

Dans la ger une soupe chaude attend.

Quel magnifique spectacle que je contemple.

 

L'horizon rosé de nacre arrose le ciel.

Oeuvre de Nar, peintre et dieu couchant vers l'éternel.

Sous son pinceau les nues s'estompent, deviennent pastels.

La nuit l'inonde d'une nuée d'étoile, poudre de sel.

 


Texte de julien, photo de pinpin



Publié à 01:03, le 12/05/2009,
Mots clefs :

{ Lien }

Fin de tournage sur la famille Tibetaine.

Voici la famille tibetaine que nous avons suivis pour la deuxieme partie du documentaire.

Une maman exilee depuis vingt ans a Baudda pres de katmandou qui tente de survivre en consacrant sa vie a la priere et ses deux filles. Elle nous a racontee toute son histoire lors du grande ceremonie religieuse dans un temple a swayambu, touchant temoignage.

Nous avons egalement suivi la fille cadette lors de ces examens scolaire de fin d'annee, dans son ecole qui tente de perpetuer la culture grace au don d'association majoritairement francaise.

Puis nous avons filmer la fille ainee qui apres avoir abandonnee les cours, partage son temps entre les taches quotidiennes de la maison et la priere.

     

    

   

   

 

 

   

     

 

(Photos Pinpin)

 

 

 



Publié à 11:36, le 30/04/2009, Katmandou
Mots clefs :

{ Lien }

Om mani padme om

OM MANI PADME OM MANI PADME OM                                                             

Ce chant, des larmes de murmures qui s'envolent

De la bouche de ces femmes, et coulent du coeur de ces hommes.

Orphelins sans terre depuis que les requins jaune les volent et veulent

Exterminer une culture bien plus vieille que leur foutu Great Wall,

LA grande fierté des tanks-bulldozers bridés, soldats de l'empire de la geôle.

Ils obéissent toujours au Roi momifié dans son mao-solée

Et bien sur aux ordres du “boucher de Lhassa”, jeune padawan amputé du cervelet.

Quel courage et quel mérite que décimer depuis 55 ans un peuple si redoutable!

A l'abris dans leur forteresse de temples, et de montagnes.

Armés de bâtons mous et parés d'armures en robe de coton rouge, imperméables

Fredonnant des prières de velours comme chants de guerre cannibales. 

OM MANI PADME OM MANI PADME OM

Ce chant, elle le murmure et déjà une mélodie se forme.

Sa voix est aussi rocailleuse que les rides de son visage triste et morne.

Dans le temple un son de cloche résonne.

Ses mains tremblent autours du malla qui entre ses doigts tournent.

Elle donnerai tout pour qu'enfin se réveillent les dieux qui dorment.

Ses yeux abrite un puit de larmes où je peut voir le reflet d'une âme fatiguée.

Comme elle, ils sont des centaines en exil loin de leur terre mère occupée.

Cela fait une vingtaine d'année qu'elle a franchi l'Himalaya,

Avec l'aide de Sherpas du Népal et sans doute de sa foi.

Son corps est malade, elle a deux enfants.

Elle s'appelle Tsering Amang. 

OM MANI PADME OM MANI PADME OM

Des voix s'élèvent, leurs échos abandonnés,

Forment l'oraison funèbre d'un peuple désormais condamné. 

OM MANI PADME OM MANI PADME OM

 

 

(Texte: Julien et Photo: Pinpin)

 

 

                                  

 



Publié à 08:50, le 29/04/2009, Ulaanbaatar Hot
Mots clefs :

{ Lien }

Pokhara ou des vacances bien méritée!!!

Du 27 mars au 3 Avril

Deux jour auparavant nous avons eu le plaisir d'accueillir Camille et Grémy, venus nous rejoindre pendant 15 jours.

C'est l'occasion de prendre un peu de vacances d'autant plus qu'on vient de terminer le tournage de la deuxième partie du documentaire sur la famille Tibaitène et qu'on vient de recevoir un coup de fil de Bruno nous annonçant le feu vert pour le parapente cette semaine!!!

On va direct booké les tickets et le lendemain 7h nous voici dans le Bus en direction de Pokhara, ville située au bord d'un grand lac au pied de la Chaîne des Annapurna! Ca fait rêver nous qui avons passé 2 mois et demi dans le Brouhaha infernal des klaksons, respirant l'air frais sortant tout droit des centaines de pots d'échappement qui embrumment la ville de Katmandou continuellement. Enfin on part, satisfait de notre travail dans la capitale pour une escapade de quelques jour dans la campagne népalaise.

Au programme : Ballade autours du lac, de la glandouille, du parapente, un petit trek au Panchase, des virées en moto, du poisson dans nos assiettes et de très bon moment de déconne avec Bruno, Benny, Mappy, Sagar, Grémy et Camille.

Voici la semaine en photos :

 

Paysages:

   

    

   

   

  

  

    

   

 

Portraits:

    

    

  

  

    

   

  

     

  

  

    

  

    

 

Trekking: 

 

 

 

 

 

   

  

 

 

   

 

Parapente:

      


      

      

 

 



Publié à 06:23, le 21/04/2009, Pokhara
Mots clefs :

{ Lien }

UNIFIRE

  UNIFIRE

Suite à une prise de vue réalisé par notre ami journaliste GOPAL, pour la troupe Unifire, lors d'un show devant la Kumari House, Julien et moi avons réalisé l'éditing, destiné au futur client de cette troupe venant des 4 coins de l'Europe. Ils se sont tous rencontré sur le chemin de Katmandou, pour une fabuleuse histoire qui ne fait que commencer... 

   

      

    

(photos réalisé par Pinpin) 



Publié à 10:51, le 19/04/2009,
Mots clefs :

{ Lien }

Pekin, veritable casse tête chinois!!!

Quand on aura démélé le casse tête on vous fera signe...

Ah pekin!!! on atteri il est deja minuit passe
Premiere difficulte : trouver un taxi qui parle anglais
Celui qu'on trouve parle que chinois et conduit comme un tare
Notre vie defile en meme temps que la ville derriere la vitre fumee
La galere commence quand on lui demande un hotel bon marche
Il comprend pas et s'exprime par de grands gestes a nos cervaux fatigues
Ils nous depose dans un palace ou une commission lui sera reverser
La standardiste ne comprend rien, on manque de s'enerver
On paye les 46 E et direct nous file les cles
Premiere impression ici : Des notre arrivee, ben on s'est fait arnaquer!!!

Les jours qui suivent sont semblable au premier
Tous les matins on change d'hotel pour en trouver un ou ils parlent anglais
Le troisieme sera le bon mais le prix n'a rien avoir avec ce qui est mentionne
Mais bon c'ui la est bien placer, dans les hutongs : les vieux quartiers
Faut en profiter car demain ils seront tous rase
Remplacer par des grosses batisses grise et des avenues deshumanisee
Depuis la revolution culturelle ils tirent un trait sur le passe
Modernisation et constructions prefabriquees
Rythme accelere pour les JO, c'a n'a rien ammeliorer
Pekin la grise, veritable prison cerebrale ou les pensees ne peuvent s'evader
Omnipresence de la police et de l'armee
Pour prendre le metro c'est au rayon x qu'il faut passer.

Allez un ptit tour dans le passe
4 juin 1989 : massacre de Tian'anmen par l'armee
Armee jusqu'au dent mitraillant les etudiants venu manifester
Leur chars ont ecrases les tentes habitees par les revoltes
Le nombre de mort cette nuit s'elevera a un millier
Ici cet episode de l'histoire est completement censure
Pas enseigne dans les ecoles, faut pas rever
Aujourd'hui l'atmosphere est lourde, oppressante et la place infectee
Par les touristes chinois, casquettes bleues venu venerer
Le portrait de Mao l'egocentrique responsable de la famine la plus grosse de l'histoire de l'humanite
Plus de 20 millions de mort!!! quel "grand bond en avant" au nom de la modernite
Voila l'histoire de Pekin communiste et encore je parle pas du Tibet.

D'ailleur sur la place Tian'anmen on s'est fait aborder
Par deux filles, des touristes chinoises voulant discuter
Ca tombe bien c'est les premieres personnes qu'on rencontre et qui parlent anglais
On est de vrai zombis quand elle nous propose de marcher
Pour faire connaissance elle nous emmene boire du The
L'idee nous plait, elle sont cool on s'est pas du tout mefier
2h apres, l'addition arrive et putain qu'elle est bien salee!
Pour une theiere trois gateau, une biere, 60E a deux nous est demander
Ca fait mal au cul, obliger de payer
Elle auront leur commission sur l'addition une fois qu'on se sera quitter
Naif on a pas capter de suite qu'on s'est fait arnaquer
Mais nous sommes chanceux car pour d'autres francais
C'est 100E chacun qu'ils ont du debourser
Et pour un belge 400E tout seul : il ne s'est meme pas enerver

Donc voila une des plus fameuse arnaque ici a pekin, faut faire tourner
Car bien trop facile de se faire baiser!!!

Sinon on a bien visiter notre hostel, puisque dehors la ville etait hostile
Nourri aux nouilles chinoises on a crapahuter la grande muraille
Visiter le temple d'ete puis marcher dans la cite interdite,
Jouer aux touristes dans ces lieux historiques
En tout cas une chose est sur pour moi
Je suis pas pret de retourner mettre un pied chez les chinois!!!

Julien





Publié à 08:01, le 16/04/2009, Pékin
Mots clefs : Pekin

{ Lien }

escale a Lhassa

Photos a venir de l'Himalaya vue du ciel...

Publié à 10:45, le 14/04/2009, Lhassa
Mots clefs :

{ Lien }

Un peu d'érotisme...

Voici quelques photos du Durbar Square, ses temples et ses secrets cachés...

    

    

     



Publié à 08:04, le 11/04/2009,
Mots clefs :

{ Lien }

Notre logis a Katmandou...


Quelques scènes de vie dans notre maison, à Chetrapati (Katmandou, Népal) 
   
     
   
   
   
   

 
 


Publié à 03:28, le 10/04/2009,
Mots clefs :

{ Lien }

Fin de tournage pour le documentaire APC (Association Pomme Cannelle)

Et voila, fin de tournage pour le documentaire de l'association "Pomme Cannelle", la présentant dans ses activités, le montage est prévu à notre retour.    



Publié à 01:27, le 2/04/2009,
Mots clefs :

{ Lien }

Shivaratri

 Venus des confins de l'Inde, plusieurs centaines de Babas ont fait le deplacement jusqu'a Pashupati, village voisin de Katmandou portant le nom d'une des multiples reincarnation de Shiva, afin de celebrer leur dieu. Ce village est construit autour d'une multitude de temples Shivaiste, au bord de la riviere Bagmati. Il y plane une atmosphere funeste et mysterieuse. Sur les Ghats bordant la riviere, des ames s'envolent, se melent a la fumee produite par leur corps a demi consume. Les cremations, etape decisive et ultime voyage par le feu ont toutes lieues a Pashupati et permettent au ames defuntes de se reincarnes. La Bagmati se jetant dans le Gange, la cremation a Pashupatinath a la meme valeur qu'a Varanasi (Benares).

J'assiste ce jour la, fascine, le souffle coupe, a une scene des plus troublantes. Une jeune femme est allongee, nue sur ce que je devine etre un Bucher. Un homme s'approche puis delicatement recouvre son corps d'une couverture. Progressivement je vois son visage, blanc, serein disparaitre. Un jeune garcon, sans doute son fils, car dans la religion indou, quand une mere decede c'est le fils cadet qui doit allumer le bucher, attend une torche a la main puis s'approche a son tour, absent, les yeux rives sur sa mere. C'est son devoir. Il n'hesite pas et place la torche sous le bucher. Le bois crepitte et la fumee envellope le corps.

Ce jour la a Pashupati une autre fumee se melangait a celle des cremations. L'herbe sacree, la Ganga! Les saddus fument shilum sur shilum pour honorer Shiva. Il passent leur journee assis, une assiette d'herbe devant eux a preparer des cigarettes magiques pour les fideles. Un des Baba m'invita a fumer le shilum avec lui, sacre personnage.

Notre amis London nous a fait penetrer un lieu vraiment particulier, la maison des Babas. Nous aurions jamais decouvert ce lieu seuls. C'est une grande batisse a l'entree de Pashupati. Sur 4 etages, deux sont  transforme pour l'occasion en cuisines geantes. Ils preparent a manger pour plus de 3000 personnes, gratuitement distridue dans la rue et dans la maison. Il faut enlever ses chaussures comme dans les temples avant d'entrer. Et bien sur qui est ce qui ne les a pas recuperer et qui se les ai fait voler? c'est BIBI!!!

Apres y avoir passe 3H a fumer, discuter avec les Babas et d'autres gens, entoures de gamins defonces au space bonbon (cannabis), allonges par terre et ayant succombe depuis longtemps aux effets de la drogue puis sombres dans un sommeil profond, nous avons ete invite pour mange un succulent repas avec pour dessert le meme bonbon que les gamins!

Nous avons passe la journee sur orbite!!!

    

    

 (extrait du jounal de Julien)

 

 

 



Publié à 12:49, le 11/03/2009,
Mots clefs :

{ Lien }

Gangsta's Biya 2

Le Deuxième opus "Gangsta's Biya" est finalisé, les deux versions sont visible sur notre facebook 

(la taille des vidéos est trop importante pour être stockée sur notre Blog). Surprise ! 

       

    

     



Publié à 10:12, le 11/03/2009,
Mots clefs :

{ Lien }

HOLI (fête des couleurs)

Fête hindou ayant lieu le jour de la pleine lune annonçant le printemps. Toute la journée, le centre de katmandou ressemble a un véritable champs de bataille se déroulant dans la bonne humeur. On se jette de l'eau et de la poudre colorée, Happy Holi Happy Holi!!! Pour nous après avoir passé la matinée a esquiver les dizaine de gamins déchaînes nous avons décider de choisir un point stratégique pour déclarer la guerre aux groupes de touristes : le roof-top (toit) d'un restau donnant sur la grande place de Basanthapur. Notre armée se composait de Gopal, Bruno, Marc et nous deux. On a fait mouche plusieurs fois avant de nous faire repérer par un groupe visiblement pas content d'être pris pour cible. On a du arrêter notre assaut avant de quitter le restau pour ensuite se livrer a une courte bataille entre nous. Très bonne journée qui s'est terminée autours d'une bonne bière dans une bonne auberge...

       

     

 



Publié à 01:36, le 10/03/2009,
Mots clefs :

{ Lien }

Surat Bajra -conte nepalais-

Voici un conte nepalais, que les enfants de l'ecole Renaudel pourront se faire une joie de l'illustrer, traduit en francais par eric Chazot

 SURAT BAJRA

La magie comme on s'en apercoit rapidement, tient une grande place dans l'esprit des nepalais et les histoire de rivalite entre magiciens ne manquent pas; voici l'histoire de Surat Bajra.

Surat Bajra, un pretre bouddhiste nepalais, se rendit un jour au Tibet, en la capitale de Lhassa, ou il fut recu avec faste par un eminent lama. Surat etait un homme eduque mais alors qu'ils buvaient le the dans des coupes d'argent ciseles, le pretre nepalais surprit son hote renversant a deux reprises sur le sols le contenu de sa coupe. Le lama tres intrigue ne put s'empecher de le questionner sur son etrange conduite et Surat Bajra repondit:

" Le feu avait pris dans ma maison au Nepal, j'ai du l'eteindre d'ici."

Le Lama avait du mal a accepter cette explication: il nota soigneusement le jour et l'heure de l'evenement et depecha un messager vers le Nepal pour verifier ses dires.

Quelques mois plus tard, le messager revint et annonca qu'a l'heure dite un incendie avait eclate dans la maison du pretre mais une pluie providentielle, localisee sur la maison, l'avait eteint.

Le Lama se rendit alors compte du pouvoir considerable de Surat Bajra, il en ressentit de le jalousie et de la rancune. Quand il apprit que son invite allait quitter Lhassa, il envoya un autre messager vers le nepal avec mission d'annoncer la mort du pretre nepalais sur le chemin du retour. Il ordonna qu'aucun passeur du Brahmapoutre ne l'aide a traverser le fleuve.

Surat Bajra arriva au Brahmapoutre et constata qu'on n'acceptait pas de le transporter ; calmement il deplia l'etoffe dont il se drapait, s'assit dessus et ainsi parvint sur l'autre rive, comme sur un tapis volant. Le Lama l'avait suivi et fou de rage se lanca a sa poursuite. L'ayant rejoint, il le provoqua par des paroles blessantes. Surat Bajra proposa alors que les deux hommes se transphorment en oiseaux et aillent se poser sur un plan de froment: le plus lourd des deux serait le vaincu car le poids seul des peches compterait dans le tournois magique.

Bientot les deux hommes sont metamorphoses en oiseaux perches chacun sur un plant de froment, celui du Nepalais droit ne remuait que faiblamant au gres du vent tandis que celui du Lama pliait, penchait jusqu'au sol. Puis l'oiseau le plus leger se transforma en colombe et le plant ne s'inclinait toujours pas. Le Lama venait de recevoir une humiliation terrible ; Il se changea en faucon et se precipita sur la colombe. Surat Bajra reprit sa forme d'homme et se refugia dans une gratte mais le Lama l'avait suivi, qui se metamorphosa en serpent. Surat etait accule, il invoqua la deesse Guhyeswari, lui demandant son aide. Aussitot dans sa main apparut une eppee avec laquelle il decoupa le serpent en rondelles.

Surat Bajra pret d'atteindre la vallee de Katmandou, entendit les rumeurs selon lesquelles il etait mort. Il apprit que sa famille avait ordonne la ceremonie funeraire et qu'il ne pourrait plus rentrer chez lui. Pour faire savoir qu'il etait vivant, il fit porter ses chaussures a la famille, puis se rendit au temple de Guhyeswari et on ne le revit plus jamais.

 

C'est la lutte du bien contre le mal qui s'exprime avec l'histoire du Surat Bajra, la droiture vainc la felonie, mais le juste ne reviendra plus a son ancienne vie, le rituel funeraire accompli : dans ce cas, la ceremonie seule suffit a empecher son retour et il se confond a la divinite tutelaire vers qui il se rend, comme si le heros devait disparaitre pour etre mythifie.



Publié à 01:15, le 7/03/2009,
Mots clefs :

{ Lien }

Mise a jour KALIMATI (photos Pinpin)

Mise a jour de l'album photo "foyer Kalimati"

    

   

 

 



Publié à 10:17, le 5/03/2009,
Mots clefs :

{ Lien }

Patan

Ancienne ville royale, autrefois capitale et ville d'art, Lalitpur ( Cité de la beauté) est situé à 6 km de Katmandou, après la rivière Bagmati, qui symbolise la frontière entre les deux villes. Il est agréable e se perdre à travers les ruelles toutes aussi charmante les unes que les autres. Ainsi Lalitpur envoûte! Sont Durbar square est enchanteur. Il semble avoir traversé les époques en gardant sa beauté et son authenticité. En arrivant à Patan, nous avons cru remonter le temps jusqu'à l'époque médiévale, celle des rois et reines, princes et princesses. La réalité est très vite revenu, lorsqu'il a fallu payer l'entrée du site (restauration), puis l'addition horriblement cher du "café Patan", sans compter les innombrables boutiques pour touristes présente un peu partout. Très belle ville calme et propre, idéale  pour prendre de beaux clichés.



Publié à 04:33, le 24/02/2009,
Mots clefs :

{ Lien }

Gangsta `s Biya

 

GANGSTA'S BIYA

 

 

Deuxième film tourné avec les enfants de Biya. Ils ont eu l'occasion de prendre la caméra en main et pour la première fois filmer quelques plans. 

Synopsis : Une histoire de gangsters réglant leurs comptes après une partie de poker qui tourne mal. 

 

         

 

          

 

    

 



Publié à 04:28, le 24/02/2009,
Mots clefs :

{ Lien }

Boddnath

  

La fin de semaine était plutôt difficile, mauvaise interview, vide total pour la deuxième partie du documentaire, pas de contacts, pas de lieux , pas de familles et les jours qui passent.

Mais le lundi 9 février fût merveilleux,  nous avons décidés d'aller à Boddnath pour sonder le terrain, à la recherche de renseignements et de contacts. Par chance juste avant notre départ un journaliste Népalais (Gopal), qui avait fait un petit documentaire pour "Pomme cannelle", nous téléphone pour nous dire qu'il allait sur Boddnath......

Ensuite, tout c'est enchaîné. A notre arrivée devant les portes de Boddnath, on aperçoit la plus grande Stupa du Népal, magnifique!

Il y avait énormément d'activité. Ensuite un commerçant, nous raconte que c'est le jour de la pleine lune  et que ce soir les moines donneront une grande cérémonie, fruit du hasard,nous ne savons pas...

Nous décidons donc d'accrocher des drapeaux Tibétains, avec les noms d'amis et de familles, pour leurs porter chance pendant une année. Ensuite nous nous posons sur une terrasse, pour la vue , mais aussi pour attendre notre ami journaliste.

Il arrive, nous discutons longuement de ses projets et des nôtres, puis il propose de nous aider à trouver une famille. En deux, trois coups de fils,  il nous demande de le suivre dans un temple, nous présente à un moine tibétain (Sangya), pas de problème, il connaît une famille. Mais avant d'en discuter, il veut nous bénir, afin de nous porter chance et de pouvoir discuter l'esprit sain...

Cette séance était magique, nous étions un peu gênés, nous ne savions pas quoi faire, mais tout est venu naturellement, il nous a prit les mains, nous a versé de l'eau bénite sur la tête, dans les mains, nous l'avons bu et la prière commença...

Ce jour était un jour de chance, de coïncidences, de rencontres, de réflexions, cette journée ne peut pas se raconter en un jour mais en plusieurs à nos yeux.

(Extrait d'un mail de Pinpin)



Publié à 04:17, le 24/02/2009,
Mots clefs :

{ Lien }

{ Page précédente } { Page 1 sur 2 } { Page suivante }

Qui suis-je ?

Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Archives
Amis
Album photos

La carte des lieux visités





«  Décembre 2017  »
LunMarMerJeuVenSamDim
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031



Menu

Association Pomme Cannelle
Pinpin
Studio TRS

Rubriques


Derniers articles

A l'ombre des murmures
Welcome moscou !!!
Solitude en Mongolie...
Fin de tournage sur la famille Tibetaine.
Om mani padme om

Amis

pompometmylou
label_ln
vitonima
laureduboutdumonde
robinland
farfaraway
bruno
lechologique
helomexico
juyanita
vannesskoura
yellowblue
ayamikeinasia
louise
willylebourdon
liliandlulu
australiemarion
piro
maodine
fredangie
voilierfitou
bibigigi
saliha
pampelichkaa
aurorejuju
fabio49650
ber2012